L'Oise Agricole 03 octobre 2019 à 09h00 | Par Dominique Lapeyre-Cavé

Des pommes et des légumes non récoltables

Clothilde Ghesquière est jeune installée en maraîchage à Le Hamel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Clothilde Ghesquière devant ses courges invendables actuellement.
Clothilde Ghesquière devant ses courges invendables actuellement. - © Dominique Lapeyre-Cavé

Elle a été prevenue par une amie et les réseaux sociaux dès dimanche et officiellement lundi par son maire. Elle ne s’était aperçue de rien. Seules ses productions sous tunnels (tomates, poivrons, aubergines...), en stocks dans des frigos ou récoltés avant vendredi sont commercialisables actuellement. Vendant essentiellement en région parisienne, elle a dû annuler ses livraisons et revoit déjà à la baisse sa participation au marché fermier du Conseil départemental du 6 octobre. «J’y vends des citrouilles pour Haloween, cela ne sera pas possible cette année» se désole-t-elle. À ses pieds, des parcelles de choux d’hiver, pommes de terre, navets, carottes, radis noirs... invendables pour le moment. «J’attends avec impatience les résultats des analyses promises par le préfet. Mais si cela dure, mes derniers légumes d’été, haricots verts, courgettes vont devenir trop gros ou trop durs et ne seront plus commercialisables.»
Sans compter les 4 ha de pommiers non récoltés. «J’ai dû appeler les trois saisonniers embauchés pour la cueillette pour leur dire de rester chez eux.»
Elle a annulé sa participation à des marchés, ses livraisons à des commerçants ou des restaurateurs locaux. Clothide Ghesquière n’a pas encore pris le temps d’évaluer son manque à gagner, mais elle s’inquiète aussi de l’image désastreuse que va laisser cet évènement. Coup dur pour une première année d’installation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui