L'Oise Agricole 02 janvier 2020 à 09h00 | Par Dominique Lapeyre-Cavé, D.

Election MSA : présentations de nouveaux délégués

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Dominique Lapeyre-Cave

Valérie Lebesgue, déléguée MSA et exploitante agricole à Catheux, finit son premier mandat d’élue avec l’expérience d’une action réussie autour de la conception, de la rédaction et de la diffusion d’un livret d’information.

«Ce premier mandat a été une très riche expérience autour d’une équipe cantonale de délégués très motivée et harmonieuse», s’enthousiasme Valérie Lebesgue. Elle a découvert un univers qu’elle ne connaissait pas et surtout, l’étendue des actions menées au quotidien par la MSA. «Au cours de réunions, nous avons convenu qu’il fallait rédiger un livret qui recense les domaines d’action de la MSA. Mais il fallait que ce soit écrit dans un langage compréhensible par les agriculteurs ou les salariés.»

Pendant six mois, des délégués MSA et des salariés ont travaillé à la rédaction de ce livret, sur le fond et la forme pour arriver à un document pratique de 52 pages, listant toutes les aides à destination du public agricole, les contacts, les formations, les sorties...

«Après l’avoir terminé, il fallait imprimer et diffuser ce livret et c’est là que le collectif a eu une idée originale. Nous avons décidé de le mettre en valeur et de le distribuer lors d’une soirée théâtre où la pièce jouée parlerait des situations évoquées dans le livret : sécurité au travail, soutien psychologique, aide au remplacement, prestations, séjours en famille...» Les acteurs de la troupe Entrée de jeu ont écrit la pièce à partir des réflexions du groupe de travail et ont ainsi scénarisé des saynètes de la vie d’un exploitant agricole ou d’un salarié. «Nous avons voulu que cette pièce de théâtre, préambule à la distribution du livret, rencontre un large public et nous nous sommes donné les moyens de réussir : nous avons invité par mail, SMS ou courrier, nous avons distribué des tracts à Campagne en fête à Hannaches en septembre 2018 pour annoncer la soirée. Résultat, le 30 novembre, la salle des fêtes de Grandvilliers était complète : 250 personnes sont venues assister à la représentation de La moisson du lien.»

Le spectacle était interactif et le public est parfois monté sur scène, a fait part de ses observations, a échangé avec les acteurs autour des actions de la MSA en milieu rural. Un moment convivial qui s’est clôturé autour d’un verre pour prolonger les échanges et chacun est reparti avec son livret.

«On a réalisé une action très positive de communication qui, par les informations qu’elle a apportées aux adhérents MSA, va leur permettre d’être mieux accompagnés. Je sais déjà que les sorties famille ont rencontré depuis un nouveau succès», se félicite Valérie Lebesgue.

Depuis, le livret a été élargi en lui enlevant ses références locales pour en faire un document facilement utilisable par tous les ressortissants de la MSA de Picardie. «C’est pour cela qu’être délégué à la MSA est une expérience utile et enrichissante. On travaille pour aider les autres et je suis prête à m’engager à nouveau pour une action aussi enthousiasmante que cette aventure», sourit Valérie Lebesgue.

 

- © D.

La protection sociale est un concept assez flou pour les jeunes. En Picardie, Jocelyne Warin, déléguée MSA et exploitante agricole, s’est lancée dans le défi d’accompagner les jeunes et de leur faire comprendre ce qu’est la protection sociale.

«J’accueille des apprentis du CFA d’Airion sur mon exploitation depuis 20 ans et je me suis rendue compte combien ces jeunes étaient éloignés des questions administratives et sociales. Il m’a paru important qu’ils soient accompagnés dès leur entrée dans la vie active au sujet de leur protection sociale», explique Jocelyne Warin. Selon cette déléguée, les jeunes ont de vrais besoins car ils vivent assez fréquement des situations compliquées, au niveau scolaire, familial et personnel et, largement issus du milieu non agricole, les parents également ne connaissent pas forcément la MSA et son guichet unique. Après avoir convaincu tous les acteurs de la nécessité d’intervenir directement auprès des élèves, une animation a été élaborée. Celle-ci fonctionne depuis 3 ans et elle est dorénavant intégrée dans le programme de l’école. «En début d’année scolaire, j’interviens en co-animation avec un travailleur social de la MSA. Nous parvenons à intéresser les jeunes et les enseignants en sont très surpris ! Pour cela, on utilise un film pour démarrer la réunion La sécu c’est quoi ?, puis nous parlons de ce qui les intéresse : on leur demande de sortir leur carte vitale, puis on leur explique comment s’en servir et leurs droits. Certains peuvent aussi être concernés par les aides au logement ainsi que certaines prestations d’action sociale comme l’aide au permis de conduire. On montre comment remplir un formulaire d’arrêt de travail et où l’envoyer. On explique aussi ce qu’est une assurance complémentaire. L’univers de la protection sociale est une grande découverte pour eux ! Je présente plus particulièrement la MSA, pourquoi elle est là, et son système démocratique. J’explique qui est l’élu MSA, à quoi il sert et ce qu’il fait : participer aux réunions, identifier les besoins et participer aux actions de son territoire», détaille-t-elle.

Ces interventions ciblent des élèves de 16 ans et plus. La plupart, selon elle, n’ont encore jamais voté, il faut donc expliquer l’importance du vote. «Les élèves me connaissent, ils savent qu’ils peuvent revenir vers moi en cours d’année ou vers l’assistante sociale. Mon objectif, c’est d’aider ces jeunes apprentis à se débrouiller dans la vie et voir certains reprendre en main leur avenir constitue une satisfaction», conclut Jocelyne Warin.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,