L'Agriculteur de l'Aisne 15 janvier 2021 a 15h00 | Par Nicolas Jullier - Lauranne Grondin

Optimiser sa pulvérisation : se poser les bonnes questions

Lorsqu’il y a échec d’un traitement, le premier réflexe est d’incriminer l’efficacité du produit. La seconde piste pour expliquer l’échec est que les cibles visées (adventices, champignons, insectes,…) sont résistantes. Et si l’échec de l’intervention était du à une mauvaise qualité de pulvérisation !

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Il faut déjà s’interroger sur ce qu’est la pulvérisation. La pulvérisation c’est le fractionnement d’un volume de bouillie (eau + produit phytosanitaire) en gouttelettes. Pour avoir une pulvérisation efficace, il faut que le maximum de gouttelettes atteigne l’objectif, et pour cela, de nombreux facteurs sont à prendre en compte. Ils n’ont pas tous la même importance, mais sont tous déterminants. On peut les classer  en 5 grandes catégories : la culture à protégée, les conditions climatiques,   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Agriculteur de l'Aisne

L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de l'Oise