L'Oise Agricole 05 septembre 2019 à 09h00 | Par Dominique Lapeyre-Cavé

Sors tes couverts : derniers jours pour s’inscrire !

Olivier Garnier, agriculteur au Plessis-Placy (77) et président de l’Odase, nous explique les tenants et aboutissants de ce concours pour le moins original.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Olivier Garnier, agriculteur au Plessis-Placy.
Olivier Garnier, agriculteur au Plessis-Placy. - © Olivier Garnier

Quelle est l’origine de ce concours ?

Ce concours est né au cours d’une voyage d’étude organisé par le club Dynamique Projets de la FDSEA 51. La FDSEA 51 le propose depuis deux ans et, avec sa permission, la Chambre d’agriculture de l’Oise a «importé» ce concours dans l’Oise.

Quels sont ses objectifs ?

Il permet, comme le concours de labour en son temps, de créer une émulation positive pour faire avancer l’agronomie. Le couvert, quelles que soient les pratiques des agriculteurs, a des impacts positifs quand il est choisi et conduit de la façon qui convient.

L’objectif est de multiplier les expériences partout dans le département et d’arriver à dégager des tendances pour améliorer nos pratiques.

Combien de participants espérez-vous ?

Nous sommes bien conscients que nous partons avec quelques handicaps cette année, surtout liés à notre organisation tardive.

Mais nous sommes confiants : les nombreux partenaires du concours nous aideront à communiquer. Ils nous ont apporté de superbes lots. Nous espérons réussir à recevoir autant d’inscriptions que le département dont est originaire le concours.

Y participez-vous ? Si oui, avec quel couvert ? pourquoi ce choix ?

Faisant partie du jury, je ne serai pas finaliste, mais j’y participerai, bien sûr !

Les couverts agronomiques sont apparus chez moi il y a un peu plus de 10 ans sur une base phacélie-vesce, avant d’augmenter le nombre d’espèces pour que le couvert ne soit jamais un échec. J’ai depuis réussi à identifier quelques plantes qui m’ont toujours réussi : pois fourrager, féveroles, lin, avoine rude... et j’en essaye toujours : sorgho et millet cette année.

Chaque famille a son intérêt : production ou séquestration d’azote, structuration du sol au niveau superficiel ou profond, production de biomasse d’été ou permettant de passer l’hiver le sol toujours couvert ou même juste de servir de tuteur... Des formations et des outils existent pour aider à faire le bon choix : celui qui aidera celui qui le sème à atteindre l’objectif qu’il s’est fixé.

Au delà des espèces, les variétés ont leur importance. Elles modulent le comportement de la plante : floraison plus ou moins tardive, biomasse plus ou moins importante...

La date de semis, elle aussi, est un facteur à prendre en compte.Grâce à mes associés, cette année, j’ai franchi un nouveau cap : avoir dans le même champ le chantier de moisson et celui d’implantation de couvert pour permettre une levée dans les jours qui ont suivi, sans attendre la pluie!

Cela bouleverse les habitudes et ce n’est pas toujours évident de considérer le couvert comme une culture à part entière. Mais ces efforts sont payants vu le résultat que je constate dans ma plaine aujourd’hui.

Loin de tout savoir sur les couverts, je continue d’apprendre tous les jours. L’organisation de ce concours me permettra aussi de m’améliorer grâce à tous ceux qui participeront et aux secrets de fabrication que nous découvrirons. J’espère que tous ensemble, nous arriverons à améliorer notre agriculture.

Merci à tous ceux qui nous suivront dans l’aventure !

Étapes de sélection

  • Dimanche 15 septembre : date limite pour les inscriptions.
  • Mardi 15 octobre : dépôt des dossiers de candidatures.
  • Choix des 10 finalistes.
  • Mercredi 30 octobre : rallye des couverts chez les 10 agriculteurs présélectionnés.
  • Choix des 3 vainqueurs par le jury.

De nombreux lots à gagner. Remise des prix lors de la visite d’essais régionaux en juin 2020.

Inscriptions : Sophie Mordacq sophie.mordacq@oise.chambagri.fr

Une question ?

Benoît Cousin : 06 82 69 74 15 - benoit.cousin@oise.chambagri.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui