L'Oise Agricole 16 janvier 2020 à 10h00 | Par L'Oise Agricole

Une première maison France Services labellisée dans l’Oise

C’est le 8 janvier dernier qu’a été officiellement labellisé maison France Services le centre social rural du Coudray-Saint-Germer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Louis Le Franc, préfet de l’Oise, docteur Pierre Laburthe, président du centre social rural du Coudray-Saint-Germer, Martine Borgoo, conseillère départementale, et Alain Levasseur, président de la communauté de communes du Pays de Bray, lors de la labellisation du centre social en maison France Services.
Louis Le Franc, préfet de l’Oise, docteur Pierre Laburthe, président du centre social rural du Coudray-Saint-Germer, Martine Borgoo, conseillère départementale, et Alain Levasseur, président de la communauté de communes du Pays de Bray, lors de la labellisation du centre social en maison France Services. - © Dominique Lapeyre-Cave

Louis Le Franc, préfet de l’Oise, a découvert la plaque officielle qui orne désormais l’entrée du bâtiment avec l’aide du docteur Pierre Laburthe, président du centre social, Alain Levasseur, président de la communauté de communes du Pays de Bray, Martine Borgoo, représentant le Conseil départemental, de Michaël Chevrier, sous-préfet de Clermont en charge du développement des maisons France Service dans l’Oise, et des représentants des partenaires du centre. Le docteur Laburthe a rappelé que «le conseil d’administration du centre rural avait voté à l’unanimité la volonté de passer sous la bannière MSAP (maison de services au public)», décision suivie de la signature d’une convention en mars 2017. Depuis juillet 2007, ce sont 400 personnes qui sont suivies et 5.000 visites effectuées au centre social où deux agents accueillent un public dont les demandes portent essentiellement sur les retraites, la santé, la recherche d’emploi ou qui viennent pour le bureau de Poste présent. Le centre social devenu MSAP fait preuve de son utilité en milieu rural et c’est tout naturellement qu’il a pu entrer dans la démarche de labellisation maison France Services.

Déploiement

Louis le Franc précisait que cette labellisation d’un centre qui fonctionne déjà bien va permettre à l’État d’y développer sa présence : ministères de l’Intérieur, de la Justice et des Finances publiques dans un premier temps. Si Le Coudray-Saint-Germer accueille la première labellisation, quatre autres structures existantes (Grandvilliers, Saint-Just-en-Chaussée, Ressons-sur-Matz et Crèvecœur-le-Grand) vont recevoir le précieux label et une autre va être créée, à Betz. Ce qui portera à six le nombre de maisons labellisées dans cette première vague. Une seconde vague concernera cinq ou six autres structures et, à terme, chaque canton devrait avoir sa maison France Services fin 2022. «C’est une décision qu’a prise le président Macron à l’issue du grand débat organisé à la suite de la crise dite des gilets jaunes. Il a pu se rendre compte directement de la nécessité de la présence de l’État en milieu rural», explique le préfet. Cette organisation nécessite un effort financier des collectivités partenaires qui doivent fournir le personnel d’accueil, mais ces maisons France Services sont un moyen efficace de lutter contre le sentiment d’abandon ressenti dans le monde rural.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui