L'Oise Agricole 18 février 2019 à 13h00 | Par Pierrick Bourgault

Téléphone mobile : limiter les risques

Ce compagnon familier, devenu indispensable, peut présenter des risques pour la santé. Les conseils du Dr Marc Arazi, président d'Alerte Phonegate. Entretien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dr Marc Arazi.
Dr Marc Arazi. - © Pierrick Bourgault

La science a-t-elle prouvé le danger des ondes des téléphones mobiles ?

M.A. En 2011, l’OMS classe ces ondes cancérigènes possibles sur la base d’un risque accru de gliome ; ce cancer du cerveau apparaît d’ailleurs souvent du côté où le malade téléphonait. L'agence américaine de santé NTP révèle fin 2018 le développement de tumeurs malignes sur des rats soumis au rayonnement 2G et 3G.

Quelles maladies les radiofréquences provoquent-elles ?

M.A. Des troubles du bien-être, des fonctions cognitives et du sommeil, des dépressions. Chez les enfants, les effets sur la mémoire sont avérés (Anses, juillet 2016). Tous les organes peuvent être touchés : glioblastome, neurinome, cancer du cerveau, cardiomyopathie, infertilité. L’électro-hypersensibilité concerne en France plus de trois millions de personnes, qui n’ont pas toujours conscience que leurs symptômes sont liés aux ondes (Anses, mars 2018).

On constate que le téléphone chauffe un peu l’oreille. Est-ce grave ?

M.A. Son rayonnement pénètre en profondeur dans tous les tissus, dont les cellules du cerveau, et les seuils de surexposition sont proches de ceux d’un four à micro-ondes. Ces effets thermiques sont mesurés par le DAS (débit d’absorption spécifique), dont les industriels sous-évaluent l’intensité depuis trente ans. Nous exigeons que l’ANFR* publie toutes ses données et impose le retrait des téléphones hors normes.

Que faire ? Utiliser l’oreillette ?

M.A. Ce n’est pas suffisant, car les écouteurs conduisent les radiofréquences. Le Département de santé californien conseille de garder le smartphone à distance et de limiter son usage, de ne pas écouter de la musique avec les oreillettes en restant connecté au réseau mobile. Le seul qui ne transmette pas les ondes est le modèle air tube**.

Quel est le risque à la campagne, lorsque le téléphone capte mal ?

M.A. Plus la réception est mauvaise, plus l’appareil augmente sa puissance. S’il y a peu de barres, évitez encore plus de l’utiliser à l’oreille et ne le gardez jamais sur vous. L’État italien vient d’être condamné à informer la population des dangers encourus. En France, ce sujet reste peu évoqué.

Vos autres recommandations ?

M.A. Les femmes enceintes qui laissent leur téléphone près de leur ventre, les enfants qui jouent sur l’ordinateur, la tablette connectés au Wifi ou qui dorment à proximité sont fortement exposés. Retrouvez votre réveil-matin ! Votre meilleure protection : la distance avec ces appareils.

www.phonegatealert.org

* ANFR : l’Agence nationale des fréquences

** Une oreillette air tube se commande sur le Net, à partir de 2 €.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui