L'Anjou Agricole 05 août 2020 à 15h00 | Par AA

Un exosquelette pour soulager la traite

Au Gaec de l’Espérance, à Saint-Germain-des-Prés, Norbert Brun a fait l’acquisition d’un exosquelette afin de l’assister lors de sa traite quotidienne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les griffes représentent un poids non négligeable pour l’éleveur, et la répétition de cette tâche peut s’avérer usante.
Les griffes représentent un poids non négligeable pour l’éleveur, et la répétition de cette tâche peut s’avérer usante. - © AA

75 000, c’est le nombre de fois  par an que Norbert Brun effectue le même mouvement pour la traite de ses vaches laitières. Résultat, à 43 ans, il a commencé à ressentir des douleurs dans les épaules. « Il me reste encore 20 ans, je ne voulais pas terminer en vrac », constate l’agriculteur. Ainsi, il a fait le choix d’investir dans un exosquelette.

Soulager ses épaules
Au Gaec de l’Espérance, ce sont   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui