L'Oise Agricole 03 octobre 2019 à 09h00 | Par Dominique Lapeyre-Cavé

10.000 litres de lait jetés

En ce mercredi 2 octobre, Julien Verschuere, éleveur laitier à Sommereux, a déjà fait ses comptes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Doris, Julien et Adrien Verschuere, éleveurs laitiers à Sommereux.
Doris, Julien et Adrien Verschuere, éleveurs laitiers à Sommereux. - © Dominique Lapeyre-Cavé

Depuis qu’il a eu connaissance de l’arrêté préfectoral dimanche soir, il sait que cela va être compliqué. Son fils avait remarqué des traces de suie noire sur des bâches blanches d’enrubannage et c’est le réseau syndical qui l’a prévenu de la situation.
Lactalis ne collecte plus jusqu’à nouvel ordre et l’exploitant a fait part de son désaccord au préfet, lors de la réunion de Sarcus, sur la proposition de mettre le lait dans les fosses à lisiers. «Certains l’ont fait par la passé, c’est pire que tout !»
Pour sa part, il a déjà jeté 10.000 litres, pour une perte évaluée à 3.500 euros minimum. Il attend avec impatience les résultats d’analyses. «Si c’est bon pour les exploitants de Seine Maritime, cela le sera sans doute pour nous». Heureusement pour lui, il avait fini ses ensilages, mais il lui reste des betteraves fourragères et du maïs grain inerté à récolter pour nourrir son troupeau.
Il s’inquiète pour ceux qui n’ont pas bâché leur silo ou pas encore récolté.
Et puis, il ne sent pas une grande inquiétude de la part des industriels laitiers. Des analyses sont en cours. «Heureusement que nous sommes aidés par le syndicalisme JA-FDSEA.»
Quant aux indemnisations annoncées, il ne se fait aucune illusion sur leur montant et surtout sur le moment auquel elles pourraient être versées. En attendant, jeter le lait lui mine le moral. Il ne faudrait pas que cette situation d’incertitude perdure.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui