L'Oise Agricole 14 novembre 2019 à 09h00 | Par Vincent Yver

50 ans du Cernodo : une histoire d’avenir !

Développement durable au programme du conseil d’administration du Cernodo. Tout d’abord avec l’organisation des 50 ans de développement agricole de cette association, célébrés le mercredi 27 novembre. Puis avec les actions des groupes et la réflexion sur les impacts du changement climatique et la mise en place du Plan climat air énergie territorial.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La petite troupe d’agri’acteurs qui prépare le spectacle pour l’événement.
La petite troupe d’agri’acteurs qui prépare le spectacle pour l’événement. - © Cernodo

«Une histoire d’avenir. 50 ans d’un territoire en mouvement… et ça continue !». Les agriculteurs du Cernodo veulent marquer le cinquantenaire de leur association avec brio. Lors du conseil d’administration du 31 octobre, ils ont finalisé l’organisation de la soirée anniversaire, le mercredi 27 novembre prochain à 20 heures à la salle des fêtes de Grandvilliers.

Avec un spectacle burlesque inédit Bien dans nos bottes conçu et joué par neuf agriculteurs et agricultrices du Cernodo et leurs deux conseillers, Hélène Baudet et Vincent Yver.

Bien dans nos bottes

«Le Cernodo a été la première structure de développement collectif agricole créée dans l’Oise et une des toutes premières en France» explique Marie-Pierre Crosnier-Vanloot, la présidente. «Nous avons décidé de mettre en place un évènement qui colle aux valeurs et à l’état d’esprit de notre association depuis le début. Ainsi, les agri’acteurs préparent depuis plusieurs mois un spectacle à la fois humoristique et sérieux, avec une metteure en scène professionnelle. Humoristique de par sa mise en scène, mais sérieux de par les messages délivrés. La pièce évoque les enjeux d’hier, d’aujourd’hui et de demain en agriculture, mais aussi la place déterminante du Cernodo pour les agriculteurs dans un monde en perpétuelle évolution».

Le spectacle burlesque sera clôturé devant un gâteau, histoire d’imaginer les 50 futures prochaines années au regard du demi-siècle passé... Une soirée anniversaire à ne manquer sous aucun prétexte pour tous les adhérents et partenaires.

Par ailleurs, pour les personnes qui ne pourraient pas être présentes le 27 novembre ou pour les non-adhérents, le Cernodo propose deux autres dates de représentation : le 6 février 2020 à Breteuil et le 6 mars 2020 à Songeons. Ce spectacle sera ouvert au public, bien au-delà de la sphère du Cernodo.

Des groupes toujours en action

Les treize groupes de développement du Cernodo ont présenté leurs nombreuses actions sur le terrain. Les groupes cultures commencent leurs tours de plaine d’automne dès cette semaine, afin de pouvoir être réactifs sur les interventions à mener. Ils mènent aussi des réflexions sur de nouvelles cultures qui pourraient être mises en place sur le secteur, comme le tournesol, voire le soja. Autant de pistes à l’étude et qui pourraient offrir des perspectives à l’avenir, notamment vu le réchauffement climatique. Une formation sur les couverts d’inter-cultures sera aussi proposée à la fin du mois.

Le groupe lait poursuit la mise en place d’ateliers participatifs en élevage, durant lesquels ce sont les agriculteurs du groupe qui doivent proposer, à l’éleveur qui accueille, des solutions par rapport à une problématique définie appelée «cible». À titre d’exemple, le groupe s’est réuni en septembre dernier chez Emmanuel Lebon, à Abancourt. Après la visite de l’exploitation et un temps d’échange avec l’éleveur, deux sous-groupes ont été constitués pour plancher sur la cible suivante «simplifier la conduite du troupeau en achetant au maximum 50 tonnes de correcteur azoté, soit une baisse de 45 % par rapport à la situation actuelle». Des propositions ont été faites et des simulations économiques réalisées pour permettre à l’éleveur d’estimer les intérêts de mettre en place les différentes propositions.

Le groupe bio poursuit ses travaux sur les échanges entre éleveurs et polyculteurs. Des travaux qui se traduisent très concrètement au travers de la mise en place de partenariats, autour d’échange de fourrages, luzerne et de grains.

Le groupe élevage économe a organisé une réunion très intéressante sur le pâturage avec un chercheur de l’Inra travaillant depuis plus de 30 ans dans ce domaine. Le groupe viande accueille depuis quelques semaines une nouvelle animatrice et espère donc relancer ses activités.

Le groupe féminin s’est formé à la prise de parole en public avec une comédienne du théâtre de Soissons. Les adhérentes ont aussi réalisé de petites vidéos positives sur l’agriculture, telles des youtubeuses.

Enfin, le groupe compta gestion met en place le 13 novembre une formation sur les coûts de production à destination de l’ensemble des adhérents ; l’objectif étant à chacun de mieux maîtriser ses chiffres.

Réchauffement climatique

Vu la mise en place des Plans climat air énergie territoriaux (PCAET), le Cernodo a invité Thibaut Leclercq, chef de projet Développement durable à la communauté de communes de la Picardie verte. Le PCAET est un projet territorial visant à lutter contre le réchauffement climatique.

Avec deux objectifs. Réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) du territoire et réduire la vulnérabilité des acteurs face aux impacts du changement climatique.

Pour élaborer ce plan, un diagnostic a été posé. Il pointe les évolutions déjà très marquées du climat. Ainsi, entre 1954 et 2018, la température moyenne annuelle a augmenté de 1,1° C. Le nombre de jours de gel annuel est passé de 66 à 47 en moyenne. Enfin, si le cumul des précipitations reste constant, la répartition sur l’année évolue avec des orages plus fréquents.

Les projections à horizon 2050 sont quant à elle alarmistes. Dans le scénario présenté, la température moyenne augmentera de + 3°C ; avec un accroissement de l’intensité des orages et des périodes de sécheresse. Le nombre de jours de gel sera encore divisé par deux. Ces projections interrogent. Mais les leviers d’actions ne sont pas si faciles à mettre en œuvre. D’un point de vue agricole, comment arriver à réduire l’impact tout en maintenant la compétitivité ? Un véritable défi à relever pour les groupes du Cernodo, comme d’autres relevés par le passé.

Le Cernodo : kézako ?

Le Cernodo est une association au service des agriculteurs et acteurs agricoles du Nord-Ouest du Département de l’Oise.

- 239 adhérents

- 16.449 hectares cultivés par ses adhérents, soit environ 15 % du secteur géographique concerné

- Diversité des productions de ses membres : grandes cultures (céréales, oléagineux, lin, betteraves et pommes de terres), maraîchage et arboriculture, bovins viande et lait, ovins, caprins, porcins, volailles…

- Diversité des modèles : agriculture conventionnelle, intégrée, biologique, vente directe et transformation à la ferme

- De nombreuses actions collectives : des tours de plaine, des réunions d’échanges, des visites, des formations, des analyses technico-économiques (coût de production, prospective de nouveaux systèmes), des expérimentations…

- 13 groupes (6 groupes culture, 2 lait,1 viande, 1 bio, 1 gestion, informatique et stratégie entreprise, 1 féminin et un groupe des ainées).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui