L'Oise Agricole 18 juillet 2020 à 18h00 | Par D.

Amoma, une association toujours plus active

À l’hotel Mercure à Compiègne, l’Amoma a organisé son assemblée générale en présentant les points forts de l’année 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le drapeau officiel de l'Amoma.
Le drapeau officiel de l'Amoma. - © D.

Suivi par une trentaine de personnes, l’assemblée générale de l’Amoma a commencé par une minute de silence pour les membres décédés. Le président, Jean-Claude Bachelier, a présenté l’actualité florissante de l’Amoma en 2019. Les anciens ont pu visiter le méthaniseur de Coudun. Le 8 mai, l’association a acquis son drapeau officiel en présence de nombreuses personnalites dont le prefet de l’Oise, Louis Le Franc, Olivier Dassault, depute de l’Oise, et Caroline Cayeux, maire de Beauvais. L’Amoma a participé à la fête du Dahlia et a visité la cathédrale et le musée de la Tapisserie à Beauvais. Il s’en est suivi plusieurs visites comme la distillerie Hautefeuille, située à Beaucourt-en-Santerre ; le site archéologique de Vendeuil-Caply ; du Conseil régionale à Lille... Comme tous les ans en décembre, plusieurs membres de l’Amoma Oise participent à la collecte nationale des banques alimentaires. Du 22 au 29 février, l’association a tenu une permanence au Salon de l’agriculture afin de présenter ses missions.

Ensuite, Alain Devooght a présenté l’Aropa 60 dont il est président. Il s’agit d’une association créée en mars 1990 sous le nom d’Amicale des retraités de la Caisse centrale de prévoyance mutuelle agricole du département de l’Oise. Elle est devenue l’Amicale départementale de l’Oise des retraités d’organismes professionnels agricoles en juin 1998, puis Aropa 60 en mai 2004. Cette dernière a pour objet la constitution d’un mouvement amical entre les retraités, préretraités et futurs retraités en cessation d’activité des organismes professionnels agricoles, y compris leurs filiales, qu’elles soient au régime général ou à la Mutualité sociale agricole et appartiennent au monde agricole, forestier ou autres activités assimilées directement ou indirectement ; la défense de leurs intérêts matériels et moraux ; l’entraide entre ses membres sous toutes ses formes ; l’organisation de leurs loisirs, notamment dans les domaines culturel, artistique, philanthropique, touristique et sportif. L’association, désirant être ouverte à tous, est apolitique, non confessionnelle et indépendante de toute organisation professionnelle ou syndicale.

L’assemblée générale s’est terminée avec la remise des insignes d’officier du Mérite agricole à Arlette Verhegge par Henri Germain, et à François Philipon par Hugues de Grandmaison. Mais aussi par la remise de l’insigne de chevalier du Mérite agricole à Philippe Jasinski par Bernard Hequet.

C’est l’heure pour l’association de préparer le Congrès national de l’Amoma les 16,17 et 18 octobre 2020 à Compiègne et à Pierrefonds.

Honneur et agriculture

L’Amoma est la seule association nationale de decores dans l’Ordre du Merite agricole beneficiant du haut patronage du ministere de l’Agriculture (loi 1901). Elle repond aux souhaits des decores de defendre l’agriculture dans ses multiples composantes : sylviculture, horticulture, élevage, peche, agroalimentaire, filieres animales et vegetales, art veterinaire, économie et écologie rurales etc. L’Amoma a pour but d’instaurer entre tous les membres des relations amicales, des liens d’estime et de solidarité, de défendre par tous les moyens légaux les intérêts moraux, sociaux et matériels de ses membres, concourir au maintien du prestige de l’ordre du Mérite agricole, d’organiser des manifestations se rapportant au monde agricole et de prêter son concours à des opérations tendant au rayonnement de l’ordre, d’instituer des œuvres d’entraide et de solidarité et de perpétuer le souvenir de ses membres. Cette association continue à chercher des anciens agriculteurs ayant le Mérite agricole pour ainsi gagner en notoriété.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,