L'Oise Agricole 21 février 2020 à 14h00 | Par Agence de presse

Pas de «solution unique» pour réduire les phytos

Suite à la publication par la Cour des comptes de l'UE d'un rapport critiquant la mise en oeuvre de la directive sur l'usage durable des pesticides, les organisations et coopératives agricoles de l'UE (Copa-Cogeca) estiment que les progrès réalisés pour utiliser les produits de manière plus durable ne sont pas reconnus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pixabay

Dans une position publiée le 7 février, le Copa-Cogeca regrette également que «les débats publics en cours ne tiennent pas compte du fait que l'agriculture de l'UE est confrontée à une demande croissante de production de denrées alimentaires, d'aliments pour animaux et de produits non alimentaires». «Un seul objectif de réduction» ne peut constituer «une solution unique», préviennent les organisations agricoles de l'UE. Pour le Copa-Cogeca, «les produits phytopharmaceutiques resteront un élément essentiel de la lutte intégrée, même si leur part continuera à diminuer à l'avenir. Une boîte à outils de protection des cultures plus petite ou inefficace, que ce soit pour les méthodes de production conventionnelles ou biologiques, n'affectera pas seulement les rendements des cultures, mais augmentera également l'insécurité alimentaire».

Des propositions multiples

C'est donc, pour l'organisation professionnelle, une palette de mesures qui doit être mise en place comprenant : la lutte intégrée comme norme en matière de protection des cultures, des procédures plus claires et plus rapides pour l'évaluation des nouvelles substances actives, en particulier celles qui présentent un faible risque, des solutions de traitement pour les cultures spécialisées, et une sensibilisation des consommateurs et au niveau international. Enfin, le Copa-Cogeca insiste sur les technologies récentes comme les nouvelles techniques de sélection (NBT) et les solutions numériques, qui seront «des outils importants pour soutenir une nouvelle réduction de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui