L'Oise Agricole 27 septembre 2020 à 10h00 | Par Gaetane Trichet

Une collection unique au musée régional du machinisme agricole

Retracer l'histoire de l'agriculture, son évolution et sa modernisation, tel est l'objectif du musée régional du machinisme agricole à La Ferté-Milon. Gérard Landelle, président de l'association des amis du musée, et Sébastien Véron, conseiller municipal de la commune, veulent redonner un coup de jeune et booster les visites. Découverte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Gérard Landelle et Sébastien Véron.
De gauche à droite : Gérard Landelle et Sébastien Véron. - © Gaetane Trichet

Inauguré en 1985, le musée régional du machinisme agricole, niché au coeur de La Ferté-Milon, ville médiévale, fête cette année ses 35 ans d'existence. «Au début des années 1980, Evelyne Coppin, l'épouse du proviseur du lycée des métiers de l'horticulture et de la maintenance, décide de créer un musée avec le concours des professeurs et des élèves», explique Sébastien Véron.

«Ce musée est alors installé dans les anciennes écuries du château Potel attenantes au lycée professionnel agricole qui, pour cette rentrée 2020, vient de lancer sa première promotion de BTS en maintenance de machines agricoles. On ne trouve pas assez de jeunes dans cette branche. Aujourd'hui, 3 offres d'emplois sont proposées pour 1 diplômé, il était donc important de créer cette filière d'excellence et de la promouvoir».

Des dons, des prêts

À l'époque, l'idée du couple Coppin était de réunir un maximum de machines, d'outils et d'instruments utilisés depuis plus d'un siècle par les agriculteurs. Mais aussi présenter ces engins retapés par les élèves dans le cadre de leur formation à des visiteurs en créant un musée.

Gérard Landelle était magasinier des ateliers du lycée dans les années 80. C'est dire s'il connaît l'histoire du musée. Il se rappelle : «avec les élèves, nous partions dans les fermes chercher des matériels que les agriculteurs nous donnaient ou nous prêtaient. Les concessionnaires de matériels agricoles ont également fortement participé à la vie du musée en apportant des objets et des engins. Nous avons même des jeunes mariés qui ont offert leur quête de mariage au musée» sourit Gérard Landelle. Et de poursuivre : «les anciens proviseurs souhaitaient promouvoir auprès du grand public le machinisme agricole et mettre en lumière la capacité et la vitesse d'évolution du secteur agricole».

Donner un second souffle au musée

Sur une surface de plus de 1.000 m2, le musée peut se targuer de posséder une collection unique d'une cinquantaine de tracteurs anciens issus de nombreux pays à travers le monde. On peut découvrir également un atelier de bourrelier, des machines à fabriquer le beurre, des objets préhistoriques, des fossiles, les premières charrues... Des milliers de matériels entretenus par les bénévoles de l'association des amis du musée, présidée par Gérard Landelle.

Et pour attirer toujours plus de visiteurs, les élus de la commune ont décidé de donner un second souffle au musée. Le prochain projet est de repenser la scénographie du musée et d'enrichir sa documentation. C'est pourquoi l'association des amis du musée cherche des donateurs qui puissent contribuer par leg ou prêt avec d'anciens tracteurs et outils agricoles ou partager des archives familiales : photos, témoignages.

«Avec Céline Le Frère, maire de La Ferté-Milon, nous nous impliquons entièrement dans ce nouveau projet. Il ne s'agit plus seulement de montrer du matériel, mais d'expliquer comment l'agriculture a façonné notre habitat, nos territoires, notre société, notre vie quotidienne. Aujourd'hui, les agriculteurs sont accusés de tous les maux ; or, c'est une profession qui a toujours su s'adapter. L'agriculture fait partie de notre ADN et il est important à nos yeux, de préserver et transmettre tout ce patrimoine» assure Sébastien Véron, très enjoué. «Notre but est de faire découvrir l'agriculture au travers des époques, le travail des agriculteurs, de casser les préjugés et de faire du musée un lieu de rencontres, d'échanges et de débats».

La profession agricole engagée

De nombreux partenaires partagent l'enthousiasme des élus et du président de l'association des amis du musée. Les journées européennes du patrimoine ont été inaugurées le 19 septembre à 17 h au musée régional du machinisme agricole et «les représentants des syndicats Axema (producteurs de machines et outils agricoles) et Sedima (concessionnaires de machines et outils agricoles) ont été présents lors de cette rencontre ainsi que les anciens exploitants des départements limitrophes. Le Crédit Agricole, Groupama et Vivescia sont également partenaires de cette rencontre du 19 septembre. La Fondation du Crédit Agricole a même manifesté son intérêt pour soutenir notre projet de musée à long terme» s'est félicité Sébastien Véron.

Zoom sur La Ferté Milon

La Ferté-Milon est une commune de l'Aisne située à 85 km de Paris, entre Villers-Cotterêts et Château-Thierry. Connue pour être la ville natale du dramaturge Jean Racine, elle recèle de trésors historiques comme la forteresse du Duc d'Orléans au XIIIe siècle qui domine la vallée de l'Ourcq. Riche de son héritage et de ses paysages, elle regorge de vestiges médiévaux et Renaissance. Plusieurs édifices religieux du XIe, XIIIe et XVIe siècles parsèment la cité et témoignent de l'intérêt du clergé pour les riches terres agricoles environnantes, dont la majorité appartenait jadis à l'abbaye Notre-Dame de Soissons. La rivière et le canal de l'Ourcq traversent le coeur de la ville. La rivière est enjambée par une passerelle conçue par Gustave Eiffel... Bref, La Ferté Milon est un endroit qui plaît aux touristes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui