L'Oise Agricole 07 avril 2019 à 12h00 | Par Gaëtane Trichet

Une plateforme de solutions innovantes, concrètes et applicables sur les exploitations

Fort du succès de la première de Terres Innovation, la Chambre d’agriculture de la Marne et la coopérative Cérèsia* ont décidé de reconduire cet événement en 2019, les mercredi 22 et le jeudi 23 mai sur le site de Terralab à Bétheny (Marne).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Gaëtane Trichet

Terres Innovation agriculture, viticulture et élevage est une plateforme de solutions innovantes, concrètes et applicables sur les exploitations. C’est ce qu’ont expliqué Antoine Hacard, président de Cérésia*, Béatrice Moreau, présidente de la Chambre d’agriculture de la Marne, Stéphane Rondin, commercial chez Acolyance, et Rémi Vanhaesebroucke, responsable des marchés agricoles pour la Chambre d’agriculture de la Marne.

Ce rendez-vous professionnel est gratuit et ouvert à tous les agriculteurs, viticulteurs et élevage pour découvrir des solutions innovantes et pragmatiques pour leurs exploitations. «Face aux attentes de la société, les exploitants sont intéressés, en recherche de solutions et donc demandeurs d’innovations. Le mouvement est en route» a expliqué Antoine Hacard.

Vers «l’agro-éconologie©»

80 exposants seront présents pour apporter des solutions qui permettront de pérenniser les exploitations dans le cadre d’une agriculture durable. En effet, les attentes sociétales et environnementales se font pressantes et ils apporteront des solutions transposables sur leurs fermes. «Nous voulons montrer une image forte de l’agriculture et montrer également que toutes les organisations professionnelles agricoles vont dans le même sens» a commenté Béatrice Moreau.

Aussi, durant deux jours, de 10 h à 19 h, la robotique, la cobotique, agronomie, l’énergie, la diversification seront abordées, avec pour les agriculteurs, l’objectif de tirer un maximum de valeur ajoutée et de se projeter dans l’avenir. «L’objectif de cette plateforme et de ces présentations est de rendre les exploitations résilientes en particulier en cette période de baisse des cours notamment des céréales et du sucre». Selon Stéphane Rondin, «nous allons vers l’agro-éconologie, concept qui consiste à concilier la préservation des ressources, via l’agroécologie, et les réalités économiques d’une exploitation, résumée par agronomie-économie-écologie. Nous allons montrer ce qui est utilisable aujourd’hui et les projets pour demain».

Un temps fort sera consacré à la méthanisation, «qui permet d’ancrer les gens sur le territoire et faire vivre la ruralité grâce aux agriculteurs» a souligné la présidente de la Chambre d’agriculture qui a insisté sur le fait que cette plateforme doit permettre aux agriculteurs de répondre aux attentes sociétales mais aussi de tirer un revenu de leur travail. «Nous devons montrer que l’agriculture avance et qu’elle n’est pas un problème, mais bien une solution» a renchéri Antoine Hacard qui a assuré, avec Béatrice Moreau, «que tous les exploitants seront accompagnés dans ce changement de modèle agricole et viticole».

Les responsables de Cérésia et de la Chambre d’agriculture, misent sur du concret, du pratique, du pragmatisme avec au programme, des animations dynamiques aux champs (désherbage électrique, robots, semis sur couvert…) et des experts de l’innovation qui répondront à toutes les questions. La liste des exposants et le programme détaillé des deux journées seront à consulter très prochainement sur l’application Terres Innovation compatible sur Iphone et smartphones. Dès maintenant, notez cet événement majeur de l’innovation agricole, élevage et viticole dans vos agendas ! L’entrée est libre et gratuite pour tous les agriculteurs, éleveurs et viticulteurs.

* Les coopératives Acolyance et Céréna deviennent Cérèsia sous condition suspensive de l’autorisation de l’Autorité de la Concurrence.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui