L'Oise Agricole 29 août 2020 à 11h00 | Par actuagri

186 emplois menacés chez Cargill dans le Nord

Le groupe explique vouloir abandonner l’extraction d’amidon pour se concentrer sur une transformation plus lucrative.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sur son site d’Haubourdin, Cargill produit des amidons et produits dérivés, ainsi que des amidons industriels.
Sur son site d’Haubourdin, Cargill produit des amidons et produits dérivés, ainsi que des amidons industriels. - © Pixabay

L’administration a validé le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) pour l’usine de Haubourdin (Nord) de Cargill, «susceptible de conduire au licenciement de 186 salariés», selon une décision consultée par l’AFP le 18 août. L’usine emploie environ trois cent personnes et transforme du maïs. La direction veut abandonner l’activité d’extraction d’amidon - qu’elle dit être déficitaire - et se «repositionner» sur sa deuxième activité de transformation de l’amidon en ingrédient industriel de spécialité pour la pharmacie et l’alimentation infantile.

Licencier avant d’investir

Selon la Direccte, le projet de licenciement collectif porte sur 170 suppressions de poste et 16 modifications de contrat de travail. Mais, selon les chiffres de Cargill, il y aura «129 personnes licenciées au maximum», grâce à la «création de 30 postes et un investissement de 30 millions d’euros dans les deux ans». Cette différence de chiffres est due à «un problème technique, informatique, côté Direccte», a assuré Cargill à l’AFP. Le défenseur des salariés, Me Fiodor Rilov, compte utiliser cette «imprécision vertigineuse» pour faire annuler l’homologation et suspendre le PSE. L’avocat dénonce un «démantèlement d’usine pour accroître la profitabilité d’un groupe déjà extrêmement prospère».

Des utilisations multiples de l’amidon

Le groupe Cargill est présent à Haubourdin depuis 2002, et est l’acquisition de l’amidonnier Cerestar. Cette opération représentait alors «l’une des plus plus importantes acquisitions du groupe». Au fil des années, Cargill est devenue l’un des leaders mondiaux de la production d’amidon et de ses dérivés, obtenus essentiellement à partir de maïs et de blé. L’amidon et ses dérivés sont utilisés dans trois secteurs principaux : l’alimentation humaine, l’industrie et la pharmacie. On les trouve dans le lait infantile, les sauces, les plats préparés auxquels ils donnent leur texture (maltodextrines), dans les bonbons qu’ils sucrent (sirop de glucose) ou encore dans les chewing-gums (polyols) auxquels ils procurent le fameux effet fraîcheur. L’amidon est aussi utilisé pour donner sa cohésion au papier ou comme colle dans le carton. Les autres constituants du maïs sont utilisés dans le domaine de la nutrition animale. Sur son site d’Haubourdin, Cargill produit des amidons et produits dérivés, ainsi que des amidons industriels.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui