L'Oise Agricole 28 mars 2019 à 09h00 | Par Actuagri

73e congrès FNSEA : maintenir le dialogue

Le congrès de la FNSEA a débuté le 26 mars. La première journée et la deuxième matinée étaient réservées aux adhérents de la FNSEA. Les échanges en huis clos ont permis aux agriculteurs de dialoguer librement. Ils ont notamment évoqué les élections chambres d’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
François Purseigle, sociologue, a fait le constat de la transformation démographique des exploitations, avec un nombre d’agriculteurs qui diminue et un monde agricole en mutation.
François Purseigle, sociologue, a fait le constat de la transformation démographique des exploitations, avec un nombre d’agriculteurs qui diminue et un monde agricole en mutation. - © Agence de presse

Le 73e congrès de la FNSEA a ouvert ses portes le mardi 26 mars à Nancy, un congrès «de dialogue», «connecté avec les agriculteurs». Les deux premières demi-journées, réservées aux adhérents de la FNSEA, étaient ainsi dédiées au huis clos, pour donner l’opportunité aux agriculteurs adhérents de s’exprimer et d’échanger «directement et librement».

Le mercredi matin, un long temps était consacré à l’analyse des élections chambres d’agriculture, afin, dans un premier temps, de féliciter le réseau pour la victoire, mais aussi d’en tirer des leçons. «Nous sommes fiers de notre victoire, qui est basée sur un projet. Nous allons donc le porter durant ces six ans, et n’allons pas arrêter de nous poser des questions», précise Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA.

La FNSEA avait d’ailleurs fait appel au sociologue François Purseigle. Si, sur le plan sociologique, il estime difficile d’analyser ces élections locales, il fait le constat de la transformation démographique des exploitations, avec un nombre d’agriculteurs qui diminue et un monde agricole en mutation.

Rester réceptif aux attentes

«On constate de nombreuses évolutions dans les comportements, dans les attentes, des agriculteurs», complète Jérôme Despey. Il s’agit donc, pour le secrétaire général, de rester à l’écoute des agriculteurs, de poursuivre le dialogue. «Durant les prochaines années, il faudra continuer à prendre en compte les évolutions. Nous ne travaillons pas seulement lorsque nous sommes en campagne électorale», ajoute Patrick Bénézit, secrétaire général adjoint de la FNSEA.

«Ces élections nous ont prouvé que notre ADN, nos valeurs, reposent sur la proximité. C’est elle, justement, qui nous permet de rester connecté aux agriculteurs, réceptif à leurs problématiques et à l’écoute de leurs attentes», se félicite Jérôme Despey.

Les congressistes et les élus FNSEA ont aussi défini les grandes lignes stratégiques pour le futur de la FNSEA à l’horizon 2025, avec toujours comme objectif de maintenir le dialogue au niveau national comme local. Le congrès devait se clôturer le 28 mars, après deux demi-journées de séances publiques consacrées aux corps intermédiaires et à l’Europe (à l’heure où nous bouclons, le congrès est toujours en cours, ndlr).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui