L'Oise Agricole 07 mars 2019 à 14h00 | Par Dominique Lapeyre-Cavé

Elvea + Cobevial, Bigard et Lidl : partenariat gagnant-gagnant-gagnant

Au stand des Hauts-de-France, au Sia le 1er mars, a été officiellement signé le partenariat entre des éleveurs, représentés par Elvea 60 et Elvea Hauts-de-France, la coopérative Cobevial, un transformateur, Bigard, et un réseau de distribution, Lidl Hauts-de-France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Xavier Lemaître, directeur Bigard à Feignies, David Delerue, directeur commercial de la Cobevial, Laurent Boivin, directeur grands comptes chez Bigard, Hervé Drouvin, président de la Cobevial, Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing chez Lidl, Freddy Bertin, président d’Elvea Hauts-de-France, et Laurent Inglard, vice-président d’Elvea 60 signent le partenariat et présentent le logo Ch’ti boeuf.
De gauche à droite : Xavier Lemaître, directeur Bigard à Feignies, David Delerue, directeur commercial de la Cobevial, Laurent Boivin, directeur grands comptes chez Bigard, Hervé Drouvin, président de la Cobevial, Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing chez Lidl, Freddy Bertin, président d’Elvea Hauts-de-France, et Laurent Inglard, vice-président d’Elvea 60 signent le partenariat et présentent le logo Ch’ti boeuf. - © Dominique Lapeyre-Cavé

L’objectif de ce partenariat vise à approvisionner en viande locale les cent-soixante magasins Lidl implantés en Hauts-de-France. A l’instar de la filière déjà mise en place sous le nom Ch’ti porc, le Ch’ti boeuf devrait arriver sur les linéaires Lidl dès le mois de juin. Il s’agira d’une viande de race charolaise, des femelles de moins de dix ans, élevées en Hauts-de-France, issues de carcasses de 340 à 420 kg, classées en R-, R+ et R=. Les barquettes bénéficieront d’un packaging spécial : fond en plastique noir, la viande sera mise sous vide sous un film skin qui la rend bien visible et permet surtout d’allonger la date limite de consommation de cinq jours.

Montée en gamme

Sur le carton entourant les barquettes vendues au rayon libre-service, des photos d’éleveurs participant à la démarche apparaîtront, appuyant sur la démarche locale et l’identification du territoire. Ce packaging donne visuellement une impression haut de gamme correspondant à la volonté du groupe Lidl de monter en gamme.

Trois gammes de steaks hachés seront proposées : le spécial burger (forme ronde) à 15 % de matière grasse, le vrac à 5 % de matière grasse et le haché façon bouchère à 15 % de matière grasse. Côté produits nobles, quatre pièces bouchères s’offriront aux consommateurs : le faux filet, l’entrecôte, le steak deux étoiles et le pavé trois étoiles, les étoiles indiquant la tendreté de la viande.

«L’emballage proprement dit est recyclable à 100 % ; seul le film supérieur de la barquette n’est pas recyclable. Sur le poids total, on est à 95 % de recyclabilité, un vrai plus en matière environnementale», se félicite-t-on chez Lidl. Meilleure qualité de produits, emballages plus verts, une volonté affichée du distributeur qui communiquera sur ces aspects auprès du consommateur.

Meilleure valorisation

Pour arriver à ce partenariat, les producteurs bovins d’Elvea 60, ceux de Elvea Hauts-de-France et la Cobevial ont dû s’associer pour fournir les quantités demandées par Lidl. David Delerue, directeur commercial de la Cobevial, et Freddy Bertin, président de Elvea Hauts-de-France, se félicitent de ce partenariat qui va soutenir les producteurs par un prix d’achat supérieur (4,20 €/kg pour les R+, 4,05 €/kg pour les R= et 3,90 €/kg pour les R-), une meilleure organisation de l’offre et une plus juste répartition de la valeur ajoutée dans la filière.

Elvea 60 fournira cinq bêtes par semaine, Elvea Hauts-de-France également cinq et la Cobevial dix par semaine. Vingt bêtes par semaine, ce n’est pas rien. Bigard assurera l’abattage et la découpe des carcasses et, selon Laurent Boivin, responsable grands comptes chez Bigard, «tout notre travail consistera à garder intacts les atouts de cette viande de qualité en la mettant en valeur par le nouveau packaging».

Les consommateurs de la région devraient pouvoir apprécier les fruits de cette démarche dès juin. Toujours dans le même esprit de partenariat avec Lidl, un Ch’ti lait devrait pouvoir être proposé à terme. La grande distribution répond à sa façon à la demande de local des clients.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui