L'Oise Agricole 22 août 2019 à 15h00 | Par Agence de presse

L’agriculture, toute une pédagogie !

Le Savoir Vert est une association Hauts-de-France dont l’objectif est de faire découvrir aux jeunes, des tous petits jusqu’aux étudiants, le métier d’agriculteur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Mais pas seulement : également l’origine des produits alimentaires et leur saisonnalité, les enjeux de l’agriculture ; de renouer le lien ville-campagne ; d’encourager la diversification des exploitations agricoles ; de proposer un support pédagogique actif aux enseignants.

Créée en 1992 et agréée par l’Education Nationale, l’association regroupe aujourd’hui 110 fermes pédagogiques et 133 agriculteurs adhérents.

 

Où les rencontrer ?

Le Savoir-Vert de nombreux événements en région et sera présent à Terre en folie les 31 et 1er septembre, à Plaine en fête à Ailly-le-Haut-Clocher, à la Foire d’Hazebrouck, les 6, 7 et 8 septembre ; à la fête du PNR Caps et Marais d’Opale, le 8 septembre ; à la fête du lait, le 15 septembre ; et à d’autres événements.

Vous avez envie de les rejoindre ou souhaitez plus d’informations ? N‘hésitez pas à les contacter au 03 21 60 57 20 ou par mail : fermespedagogiques@savoirvert.fr.

Luc Delcourt, polyculteur-éleveur à Vertain

«Je pense qu’il y a un manque de communication sur l’agriculture et notre métier, j’aime le contact avec les enfants et le fait de leur livrer un message ; mon adhésion dans le réseau du Savoir Vert, il y a une dizaine d’années, coulait de source. Les échanges avec les enseignants et les parents me plaisent, généralement lors des visites, pendant la pause pique-nique, les adultes me posent des questions sur l’exploitation, le métier, et je suis content d’avoir l’opportunité de leur répondre.

Lors des 1ères visites de classe, j’étais stressé mais il ne faut pas avoir peur de montrer ce qu’on fait parce qu’on le fait bien et je me suis rendu compte que ce n’est pas compliqué de partager ses connaissances quand on est passionné !»

Albert-Marie et Marie-Hélène Savary, polyculteurs à Farbus

«Depuis 2016, on accueille des classes de lycées. Avec le Savoir Vert, on a été formé pour recevoir des lycéens, pour connaître le programme et adapter les visites, c’est cadré et c’est ce qui nous a plu ! J’aime bien recevoir des classes de 2nde ou 1ère, au niveau technique c’est plus poussé. On fait des expériences comme des analyses de terre, on montre qu’on fait une agriculture durable, respectueuse de l’environnement, on présente les nouvelles techniques mises en place pour améliorer la durabilité de l’exploitation».

Lucie Delbarre, maraîchère à Busnes

«Quand je demande ce que sont les céréales aux enfants et que certains me répondent des chocapics, on se rend compte que tout n’est pas acquis et que c’est aussi pour ça que l’accueil est important ! Ce que je préfère ? l’échange avec les jeunes ! Il n’y a aucune visite identique, on doit s’adapter, aux professeurs et aux élèves : les niveaux sont différents, certains vont poser pleins de questions. Certains sont émerveillés de voir comment pousse une tomate ou une framboise. Recevoir du public scolaire c’est super enrichissant, valorisant. Souvent après une visite je revois les enfants venir avec leurs parents et ils sont fiers de les guider, de montrer la brouette, la bêche, les carottes, etc. on voit que la visite leur a plu et qu’ils ont envie de partager.»

En 2018

  • Près de 3.100 demi-journées de visites
  • Plus de 63.000 élèves et 8.900 enseignants et accompagnateurs accueillis sur les fermes

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui