L'Oise Agricole 05 décembre 2019 à 11h00 | Par D.

La CCPV se met au vert

La communauté de communes de la Picardie Verte (CCPV) élabore son Plan climat air énergie territorial (PCAET). Le PCAET consiste à lutter contre le changement climatique et adapter le territoire pour le rendre moins vulnérable au travers d’un plan d’actions partagé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Créée en 1997, la CCPV regroupe 34 346 habitants et 88 communes rurales situées au nord-ouest du département de l’Oise. Son siège est à Formerie.
Créée en 1997, la CCPV regroupe 34 346 habitants et 88 communes rurales situées au nord-ouest du département de l’Oise. Son siège est à Formerie. - © CCPV

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte renforce le rôle des collectivités territoriales dans la lutte contre le changement climatique et désigne plus particulièrement les intercommunalités de plus de 20.000 habitants comme coordinatrices de la transition énergétique sur le territoire.

À ce titre, la communauté de communes de la Picardie Verte se doit d’élaborer un plan climat-air-énergie territoriale (PCAET). Lancé en avril 2019, le PCAET s’élabore en trois étapes : la réalisation d’un diagnostic territorial, la conception d’une stratégie territoriale et l’élaboration d’un plan d’actions.

Le futur PCAET de la Picardie Verte est un document de planification composé : d’un diagnostic territorial (énergie, gaz à effet de serre, air, climat) ; des objectifs stratégiques et opérationnels en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. Le plan d’actions porte sur la réduction des gaz à effet de serre selon les secteurs d’activité de référence, le renforcement du stockage du carbone sur le territoire, notamment dans la végétation, les sols et les bâtiments, la maîtrise de la consommation d’énergie finale selon les secteurs d’activité de référence, la production et consommation d’énergies renouvelables, valorisant des potentiels de récupérations et d’énergie et de stockage pour les filières exploitables sur le territoire, la réduction des émissions de polluants atmosphériques et leur concentration et l’évolution coordonnée des réseaux énergétiques. Il est prévu, dans les années à venir, un dispositif de suivi et d’évaluation des mesures initiées.

2050, l’herbe sera toujours aussi verte ?

Lorsque les objectifs seront fixés, les actions à mettre en œuvre pourront concerner toutes les dimensions de la vie quotidienne : habitat, transports, économie, santé, alimentation, agriculture, consommation, énergétique, éducation, cohésion sociale, paysages... Le PCAET est co-construit entre les élus, les entreprises et les associations du territoire. Ainsi, tous ces acteurs se sont rassemblés en juin dernier pour réfléchir ensemble à la vision du territoire de la Picardie Verte à horizon 2030 puis 2050.  Ainsi, des pistes de réflexions autour de la mobilité, de la consommation et production d’énergie renouvelables, la gestion de l’espace et de la biodiversité etc… ont émergés. La CCPV s’est lancée dans une démarche Cit’Ergie en parallèle à l’élaboration du PCAET. Cit’ergie est un label européen, attribué suite à un audit externe, qui analyse la performance énergie-climat de la collectivité à proprement dit, non celle du territoire.  L’analyse porte sur la consommation énergétique des bâtiments appartenant à la collectivité, aux moyens financiers alloués par la collectivité pour atteindre les objectifs énergie-climat, le fonctionnement interne de la CCPV etc… Cit’Ergie est tout à fait en cohérence avec le PCAET en cours. Cette labéllisation permet à la collectivité d’être en démarche d’amélioration continue sur ces thématique.

«Les mentalités et la société évoluent et le mode de vie doit obligatoirement se tourner vers le bien-être de la planète. Par exemple, les actions inscrites dans le PCAET dans les autres territoires concernent la création des pistes cyclables, des actions de sensibilisation dans les écoles, l’approvisionnement des restaurants scolaires en produits locaux, le développement de la méthanisation, une gestion durable des espaces verts, la mise en place d’un programme zéro déchet, zéro gaspillage, l’implantation des panneaux photovoltaïques...» explique la CCPV.

Qu’est-ce qu’un PCAET?

Le plan climat-air-énergie territorial est un projet territorial dont la finalité est d’atténuer le changement climatique, de développer les énergies renouvelables et de maîtriser la consommation d’énergie. Le PCAET va permettre de coordonner et d’animer la dynamique territoriale pour la transition énergétique afin d’amener l’ensemble des acteurs locaux (administrations, entreprises, associations, habitants…) à s’engager et à porter des actions visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d’énergie fossiles et au développement des énergies renouvelables.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,