L'Oise Agricole 27 juin 2019 à 09h00 | Par Françoise Cacan

Service de remplacement de l'Oise, en constante augmentation d'activité !

L'assemblée générale du Service de remplacement de l'Oise a eu lieu le jeudi 20 juin à Beauvais, présidée par Pascal Foucault avec une quinzaine de participants. Retour sur les points importants de l'ordre du jour.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Près d’une vingtaine de personnes étaient présentes lors de l’assemblée générale.
Près d’une vingtaine de personnes étaient présentes lors de l’assemblée générale. - © Dorian Alinaghi

En quelques chiffres : 253 adhérents, 12 équivalents temps plein et un nombre de journées de remplacement qui a augmenté de 50 % en 4 ans pour atteindre 3.161 jours remplacés en 2018.

La demande est en constante augmentation malgré un certain recul de l’élevage dans le département. Les motifs les plus utilisés sont les repos, congés, les maladies accidents, mais aussi les maternité et paternité. Les agents travaillent souvent en élevage laitier, mais pas uniquement. Le service intervient de plus en plus pour des missions variées : en grandes cultures, en milieu équin, maraîchage, élevage caprin, transformation, apiculture… Il doit constamment recruter et trouver de nouveaux agents dans tout le département pour répondre au mieux à ces demandes de plus en plus diverses. Les comptes ont été approuvés à l’unanimité.

Pascal Faucoult, dans son rapport moral, a souhaité remercier les membres du conseil d’administration pour leur investissement, les agents de remplacement pour la qualité de leur travail sur le terrain, et Françoise Cacan pour son travail quotidien.

«Le service évolue, nous avons besoin de nouvelles compétences. Le travail en réseau est important pour trouver des nouveaux agents intéressés par cette expérience professionnelle toujours enrichissante. Les besoins en main-d’œuvre dans le département peuvent être satisfaits si des moyens collectifs sont mis en place, avec l’envie de construire ensemble.»

Le mandat de Frédéric Pieters a été renouvelé. Philippe Smessaert n’ayant pas souhaité se représenter, la candidature de Stéphanie Morel a été proposée et elle a été élue à l’unanimité.

Le président a expliqué la nécessité d’avoir un appui administratif face au développement du service, suite au départ de Pascal Savary, au repositionnement de Françoise Cacan et à l’augmentation d’activité.

L’assemblée a examiné les propositions du conseil d’administration, à savoir la révision des tarifs au 1er juillet, le montant de l’adhésion 2020 (inchangés depuis 2013) et la modification du règlement intérieur. Ces propositions ont été validées : augmentation d’un euro de l’heure de remplacement et de 15 € l’adhésion. Un forfait de 5 € sera également demandé si l’agent doit se déplacer 2 fois dans la même journée chez le même adhérent. Ce forfait participera aux frais kilométriques indemnisés à l’agent qui étaient jusqu’ici entièrement pris en charge par le service.

Le règlement intérieur sera modifié concernant l’obligation des adhérents d’avoir réalisé et mis à jour leur document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP) ou à défaut de s’engager à suivre une formation pour l’élaborer en cours d’année.

Le président a remercié l’assemblée pour les échanges intéressants, et la participation active de chacun pour faire connaître auprès de tous les agriculteurs le service de remplacement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui