L'Oise Agricole 27 février 2020 à 15h00 | Par D.

L'Oise touché par le coronavirus

Le 26 février, la préfecture de l'Oise a réuni la presse afin de faire le point sur la situation du coronavirus (Covid-19) qui a atteint le département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Louis Le Franc, préfet de l'Oise, Etienne Champion, directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France, Stéphanie Dameron, rectrice de l'académie d'Amiens, et le Professeur Shmidt, chef du service de maladies infectieuses au CHU d'Amiens.
De gauche à droite : Louis Le Franc, préfet de l'Oise, Etienne Champion, directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France, Stéphanie Dameron, rectrice de l'académie d'Amiens, et le Professeur Shmidt, chef du service de maladies infectieuses au CHU d'Amiens. - © D.

Cette réunion a été organisée à la suite du premier décès liée au Covid-19 à Paris.

Louis Le Franc, préfet de l'Oise, Etienne Champion, directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France, Stéphanie Dameron, rectrice de l'académie d'Amiens, et le Professeur Shmidt, chef du service de maladies infectieuses au CHU d'Amiens, ont clarifié la situation.

La personne décédée est un professeur de technologie qui enseignait dans des classes de 6e et de 4e au collège Jean-de la-Fontaine à Crépy-en-Valois. Cet un homme, né en 1959 à Vaumoise, s'est éteint dans la nuit de mardi à mercredi à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. D'abord hospitalisé à Creil, il avait été transféré mardi dans la capitale en raison d'une dégradation préoccupante de son état de santé.

Le deuxième cas est un homme né en 1965. Ce dernier est hospitalisé au CHU d'Amiens, dans un état grave. La situation, dans ces deux cas, est intrigante car ni l'un ni l'autre ne s'étaient rendus dans une zone à risque. Une investigation est en cours pour déterminer les circonstances de leur contamination.

le Professeur Shmidt a expliqué que la transmission de la maladie ne pouvait se faire que si une personne «passait 15 minutes à moins d'un mètre d'une personne atteinte du coronavirus. Donc si on croise quelqu'un, cela ne suffit pas pour être contaminé. Si on mange ensemble, là, c'est un contact. C'est comme ça qu'on parvient à catégoriser les risques, en fonction de la distance et du temps de contact.»

 

Des mesures très strictes

Pour l'heure, les hôpitaux de Creil et de Compiègne ont été placés en «plan blanc». Il s'agit d'un système d'activation des soignants pour faire face à un événement qui nécessite une surmobilisation.

Louis Le Franc a rappelé qu'il n'y avait pas d'interruption des vols à l'aéroport de Beauvais. «Il n'y a pas de vols annulés. La compagnie qui assure l'essentiel des vols, c'est Ryanair, qui n'a pas pour l'instant envisagé d'annuler les vols en provenance d'Italie». Cependant, Etienne Champion a précisé qu'il allait y avoir «un renforcement des mesures sur l'ensemble des aéroports français, avec la possibilité de distribuer des masques.»

Pour Caroline Cayeux, maire de Beauvais, cela n'est pas suffisant : «je ne serais pas surprise que, dans les prochaines heures, on aboutisse à une suppression des lignes venant d'Italie».

Les dernières informations relatives au Coronavirus montrent que l'épidémie gagne du terrain, notamment avec les derniers cas diagnostiqués dans l'Oise. Le ministre de la Santé a annoncé que la France se préparait à l'arrivée de l'épidémie. Aussi, les mesures mises en place par le gouvernement sont :

- Augmentation des capacités de diagnostic biologique,

- Mise à disposition d'un guide de questions-réponses à destination des professionnels de santé,

- Commande de masques FFP2 pour les professionnels de santé,

- Augmentation de la capacité d'accueil des malades éventuels.

Le MSS émet des recommandations pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.

Dans les 14 jours suivant le retour, les mesures suivantes sont préconisées par le MSS :

- Surveillez votre température 2 fois par jour ;

- Surveillez l'apparition de symptômes d'infection respiratoire (toux, difficultés à respirer...) ;

- Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d'une autre personne et lorsque vous devez sortir ;

- Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;

- Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées...) ;

- Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d'hébergement pour personnes âgées...) ;

- Evitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma...).

- Evitez les contacts proches (ascenseurs, ...)

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer les personnes sont invités à :

- Contacter rapidement le SAMU centre 15 en signalant le voyage ;

- Eviter tout contact avec votre entourage et conservez votre masque ;

- Ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l'hôpital.

Par ailleurs, pour toutes vous informations :

le site d'information du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Pour toute question, contactez la Plateforme téléphonique d'information : 0800 130 000 (appel gratuit)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui