L'Oise Agricole 15 novembre 2020 � 14h00 | Par Virginie Charpenet

La transmission, un enjeu fort pour l’agriculture régionale

Pour qu’une transmission se déroule dans les meilleures conditions, elle se prépare et s’anticipe. Pour aider les exploitants à y voir plus clair, les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France organisent le Mois de la transmission du 19 novembre au 17 décembre (cf. encadré) «Les rendez-vous du mois de la transmission»). Karel Lesaffre, élu à la Chambre d’agriculture des Hauts-de-France en charge de cette thématique, répond à nos questions.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Karel Lesaffre, élu à la Chambre d’agriculture des Hauts-de-France.
Karel Lesaffre, élu à la Chambre d’agriculture des Hauts-de-France. - © Agence de presse

Pourquoi est-ce important d’organiser un temps fort autour de la transmission ?

La pyramide des âges fait que ce sujet est particulièrement d’actualité. D’ici à cinq ans, dans les Hauts-de-France, près de 9 000 agriculteurs vont partir à la retraite et céder leur exploitation (cf. encadré). C’est donc un enjeu particulièrement important car une transmission demande beaucoup de préparation, tant sur le plan technique et juridique qu’humain. Nous voulons pousser les cédants à se poser les bonnes questions et à se préparer. Car le corollaire de la transmission est le défi du renouvellement des générations. Il faut donc encourager les projets d’installation, dans le cadre ou hors du cadre familial, en lien avec les agriculteurs en fin d’activité.

Du côté des cédants, comment la situation est-elle perçue ?

On s’aperçoit que les cédants ont changé d’état d’esprit depuis quelques années. Le travail de sensibilisation mené par les organismes professionnels, dont les chambres d’agriculture, semble porter ses fruits. Dans la région, les cédants ont souvent continué à investir et à moderniser leur exploitation avant leur départ en retraite. Ils souhaitent donc éviter le démantèlement de leur outil et le transmettre dans son intégralité à un jeune qui s’installe.

Quels sont les points de vigilance à avoir en tête quand approche la retraite ?

L’anticipation est le maître-mot. Une transmission qui n’a pas été préparée, c’est une exploitation qui part à l’agrandissement. Avec la MSA, nous menons un travail de sensibilisation des exploitants à la Déclaration d’intention de cessation d’activité agricole (DICAA). Elle est envoyée à tous les exploitants quatre ans avant la date où ils pourront faire valoir leur droit à la retraite. La réception de ce document est le bon signal pour commencer à réfléchir. Cette anticipation est d’autant plus nécessaire que les exploitations se sont complexifiées avec différentes formes sociétaires, des formes de diversification variées… Enfin, anticiper et préparer sa transmission est un conseil valable aussi bien dans le cadre d’une transmission hors cadre que dans le cadre familial. Ce qu’on a parfois tendance à sous-estimer.

Finalement, quel est l’enjeu pour l’agriculture régionale ?

Si on ne préserve pas les outils, le risque est la simplification des systèmes agricoles liée à l’agrandissement des exploitations. Nous sommes notamment sollicités sur cette question par les filières fruits et légumes ou porcine. Ils craignent de rencontrer des problèmes d’approvisionnement au vu de la proportion d’agriculteurs de plus de cinquante-cinq ans dans leur rang.

Quel travail les chambres d’agriculture des Hauts-de-France mènent-elles sur la transmission ?

À travers leurs missions et leurs compétences, les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France accompagnent la transmission des exploitations individuellement et/ou collectivement, par le biais de formations, de diagnostics, de mise en relation cédant-repreneur… Le mois de la transmission est un coup de projecteur sur l’engagement des chambres d’agriculture en faveur de l’installation-transmission en Hauts-de-France.

Les rendez-vous du mois de la transmission

Le mois de la transmission se tient du 17 novembre au 19 décembre. En raison de la situation sanitaire, plusieurs événements gratuits se feront à distance. Les formations sont pour l’heure maintenues en présentiel. Dans tous les cas, il est nécessaire de s’inscrire.

- Webinaire : «Comment faciliter et organiser la transition cédant-repreneur ?», le 19 novembre de 9h30 à 12h. Organisé par les chambres d’agriculture, Initiatives paysannes et la Safer.

- Facebook live : lancement du mois de la transmission le 20 novembre à 11h30 sur la page Facebook de la chambre d’agriculture des Hauts-de-France.

- Visioconférence : réunion d’information sur la transmission le 24 novembre de 14h à 16h, organisée par les chambres d’agriculture, Initiatives paysannes et la Safer.

Formations animées par les chambres d’agriculture et avec des interventions d’experts variés :

  • Bien préparer sa transmission : les 23, 24 novembre et 3 décembre à Amiens. Les 1, 8 et 15 décembre à Desvres.
  • Transmettre son patrimoine : donation, vente, succession. Le 10 décembre à Sars-et-Rosières.
  • Transmettre son patrimoine par le biais des sociétés agricoles, GFA ou SCI. Le 17 décembre à Saint-Laurent-Blangy.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,