L'Oise Agricole 18 mars 2021 a 09h00 | Par D.

Les vaccins se trouvent également dans les bus

Le jeudi 11 mars, le bus anti-Covid s’est arrêté à Noailles dans l’Oise. Conduit par le Conseil départemental, il sillonnera le département jusqu’à fin mars pour proposer le vaccin et ainsi lutter contre la propagation du virus.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Cette solution mobile de vaccination est inédite dans la région des Hauts-de-France.
Cette solution mobile de vaccination est inédite dans la région des Hauts-de-France. - © D.

«Fidèles à notre volonté d’équité territoriale à laquelle nous avons déjà répondue avec le bus de tests anti-Covid, et pour répondre de façon identique aux besoins des villes et de la ruralité, nous mettons à disposition un bus itinérant pour vacciner ceux qui sont trop éloignés des centres de vaccination» présente Nadège Lefebvre, présidente du Conseil départemental de l’Oise. En effet, le bus de vaccination mobile a commencé son circuit avec une halte à Brenouille le 9 mars 2021. Le bus, équipé de réfrigérateurs adaptés, acheminera les vaccins vers une salle mise à disposition par la municipalité dans le respect des consignes de conservation et de sécurité des vaccins.

Cette vaccination itinérante est possible grâce aux équipes mobiles de vaccination constituées de médecins, infirmiers diplômés d’État, personnels administratifs du Conseil départemental, et des volontaires pour participer à cette campagne. «Il est essentiel de permettre un accès à tous au vaccin, quels que soient le lieu de vie, la situation sociale et les difficultés de mobilité identifiées. Il n’y a pas que des personnes âgées dans ce cas : de nombreux jeunes de notre département ne peuvent pas se déplacer ou ont des problèmes physiques. Nous devons être efficaces sur tous les fronts» affirme Corinne Orzechowski, préfète de l’Oise. Le bus s’arrête chaque jour dans une commune qui remplit certains critères : éloignement d’au moins 10 kilomètres par rapport à un centre de vaccination, taux d’incidence plus élevé (Liancourtois, pays d’Oise et Halatte, pays Noyonnais, Thelloise, Clermontois, Plateau Picard, Aire Cantilienne, Picardie verte et plaine d’Estrées), communes de petite taille ne pouvant accueillir de centre de vaccination pérenne.

Mais comment se déroule la vaccination ? La route est simple et toute tracée, le bus transporte des doses du vaccin Pfizer dans les cantons ciblés pour s’installer dans un centre de vaccination provisoire. Les patients doivent prendre rendez-vous auprès du Département. Les futurs vaccinés doivent se rendre sous les tentes dressées par l’équipe du bus afin d’être traités face au virus. Avec un taux de 100 vaccinations en moyenne par jour, le bus anti-Covid a déjà injecté 300 personnes le jeudi 11 mars au soir. En attendant un réapprovisionnement, le bus peut circuler plusieurs semaines avec ses 2.500 doses. Le nombre de personnes vaccinées dans l’Oise continue de progresser avec 51.111 injections au 8 mars dont 36.078 premières doses et 15.033 secondes doses.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,