L'Oise Agricole 03 décembre 2020 a 09h00 | Par Dominique Lapeyre-Cavé

Loup, y es-tu ?

Dans la nuit du 12 au 13 novembre, des éleveurs de Blicourt, Pierre et Damien Bonnot, ont perdu l’une de leurs brebis, tuée et dévorée en partie, dans un herbage. L’Office français de la biodiversité (OFB) attribue cette attaque à un loup isolé.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Dominique HOMMEL

«Nous avons trouvé la brebis morte, son épaule avait été mangée. Les autres semblaient craintives. Nous avons tout de suite prévenu les gendarmes ainsi que l’OFB comme demandé en pareil cas», témoigne Patrick Bonnot. Son fils Damien et lui ont spontanément pensé à une attaque de chiens et, par précaution, ont rentré leur cinquantaine de brebis. Ils n’ont rien vu.

C’est la préfecture de l’Oise qui, par un communiqué, a annoncé les résultats de l’enquête de l’OFB dont les agents étaient venus sur place faire des constations et des prélèvements pour analyses. Les indices relevés (crottes, traces…) les ont conduits à attribuer cette attaque à un loup, comme cela a déjà été le cas dans l’Indre, l’Eure-et-Loir, la Somme ou la Charente-Maritime. L’évènement est pour l’instant isolé, mais un dispositif renforcé de suivi des indices de présence va être mis en place. En cas d’observation de loup, d’indices de sa présence ou de suspicion d’attaque, les particuliers et éleveurs sont invités à contacter rapidement un agent du service départemental de l’OFB de l’Oise : sd60@ofb.gouv.fr.

Rappelons que le loup est une espèce protégée en France comme en Europe. Il est connu pour sa grande capacité de dispersion. Ainsi, depuis le retour du loup en France dans les Alpes du Sud en 1992, l’espèce s’est installée dans les Alpes, où elle s’organise en meute. Depuis les zones historiques d’installation du loup, où l’espèce se reproduit, des phénomènes de dispersion sont observés principalement au printemps et à l’automne, lorsque les jeunes quittent la meute pour chercher un nouveau territoire où s’établir. Cette dispersion est imprévisible et erratique : le loup peut parcourir de grandes distances, ou bien se fixer sur un territoire, puis en repartir. La seule certitude est qu’il n’y a pas de reproduction en dehors du massif alpin en France.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de l'Oise