L'Oise Agricole 02 juillet 2020 à 09h00 | Par D.

Un plan de relance pour faire face à la crise sanitaire

Étant donné que l’Oise fut le premier à être touché par le coronavirus, le Conseil départemental veut relancer l’économie et le pouvoir d’achat des Isariens avec une enveloppe de 51,6 millions euros.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En 2019, avec le financement de grands projets, comme le programme de rénovation lancée dans les collèges ou d’importants chantiers routiers, le niveau d’investissement a atteint le niveau record de 160 Millions d’euros.
En 2019, avec le financement de grands projets, comme le programme de rénovation lancée dans les collèges ou d’importants chantiers routiers, le niveau d’investissement a atteint le niveau record de 160 Millions d’euros. - © Conseil Departemental

Le Département de l’Oise a dû faire face à la crise économique engendrée par le coronavirus. En février 2020, Crépy-en-Valois a été le premier cluster annoncé et dont aujourd’hui elle est la commune ayant le plus de victimes. Le lundi 29 juin, Nadège Lefebvre, présidente du Conseil départemental, a présenté un plan de relance pour l’économie et le pouvoir d’achat avec une enveloppe de 51,6 millions d’euros.

«Investir» est le mot d’ordre du Département ! Le montant des investissements en moyenne tourne autour de 140 millions d’euros, voire 160 millions d’euros en 2019. «Nous avions prévu de retrouver un taux d’investissement à la hauteur des années précédentes, soit un engagement supplémentaire de 40 millions d’euros sur deux ans», souligne le Département.

Investissement sur trois projets

Le premier est le bonus de relance. Si 50 millions d’euros sont dédiés à l’aide aux communes chaque année, «nous prenons la décision de bonifier l’aide aux communes de 10 points en plus des taux habituels afin de relancer les chantiers en incitant les communes à démarrer de nouveaux projets avant la fin de l’année», explique le Conseil départemental.

Le deuxième point abordé est la rénovation des Ehpad et des établissements médico-sociaux. On parle ici de la reconstruction de la MECS Moulin-Vert du Mesnil-Théribus et l’extension de la MECS de Boran-sur-Oise, l’extension de l’Ehpad de Bresles, la reconstruction et l’extension de l’Ehpad de Breteuil et celui de Nanteuil-le-Haudouin. De plus, pour faire face à une possible canicule pendant l’été, le Conseil départemental subventionne l’installation de climatisations dans les Epahd.

Le troisième point concerne l’investissement pour l’environnement. L’un des projets porte sur la création des voies de circulation nommées douces. Qui plus est, pour encourager la mobilité douce et soutenir le tourisme vert, le Département poursuit donc le développement de la Trans’Oise et de la création de voies vertes. Pour préserver l’environnement et l’écologie, le Département met en place également une aide à l’achat d’un vélo électrique d’un montant de 300 € par foyer fiscal à partir du 1er juillet 2020.

Mais l’épidémie a fortement touché l’économie dans toute l’Hexagone. Le Conseil départemental a donc apporté un soutien et une aide aux petites entreprises.

«Les conséquences de cette crise sur nos entreprises et donc sur l’emploi sont catastrophiques. Il est primordial d’unir nos forces et de travailler ensemble à la relance économique. En soutien à ces entreprises, nous avons décidé de nous engager pour le Fonds régional d’urgence de la Région Hauts-de-France à hauteur de 1,65 million d’euros pour les petites entreprises de moins de 10 salariés», indique-t-il.

Pour relancer le pouvoir d’achat des Isariens, le Département proposera une aide directe pour la garde des enfants de moins de 3 ans. Elle sera mise à disposition en septembre 2020 et peut atteindre jusqu’à 480 euros par an et par enfant. Il s’agit d’un versement trimestriel à partir de novembre.

«J’aime l’Oise», un label de qualité

Ce slogan a déjà été mentionné durant la lutte contre l’Oise bashing sur les réseaux sociaux. Remplaçant le logo Made in 60, ce label va promouvoir les produits et les savoir-faire du département. Le but, pour le Conseil départemental, est de «relancer le tourisme cet été et profiter de la nouvelle notoriété de notre département pour inviter les habitants de régions limitrophes à visiter l’Oise.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui