L'Oise Agricole 21 février 2020 à 10h00 | Par D.

Valfrance se lance dans l’aventure de la RSE

La coopérative Valfrance intègre depuis de nombreuses années les préoccupations sociales, environnementales et sociétales. Elle a donc mis en place une démarche volontaire de responsabilité des entreprises afin de s’inscrire dans la continuité des actions déjà déployées en faveur d’une agriculture responsable, la RSE.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’ensemble du conseil d’administration ainsi qu’une quinzaine d’opérationnels de la coopérative étaient présents jeudi 23 janvier au Cese (Conseil économique, social et environnemental) à Paris pour le lancement officiel des projets RSE.
L’ensemble du conseil d’administration ainsi qu’une quinzaine d’opérationnels de la coopérative étaient présents jeudi 23 janvier au Cese (Conseil économique, social et environnemental) à Paris pour le lancement officiel des projets RSE. - © Valfrance

«Les attentes sociétales et environnementales sont désormais extrêmement fortes et présentes dans notre quotidien. Il nous appartient de savoir y répondre, pour progresser et devenir plus efficaces et pour fédérer les équipes autour des projets d’avenir. Et surtout, nous devons apprendre à mieux communiquer afin d’être visibles positivement et correctement. En travaillant diverses thématiques à enjeux, nous redorons l’image du monde agricole aux yeux de celles et ceux qui sont accusateurs et sceptiques», affirme Laurent Vittoz, directeur général, dans un communiqué.

Valfrance accentue donc son travail sur la transition du modèle agricole : de donner de la visibilité et de la crédibilité aux structures. Cette démarche sert également à créer de la valeur dans les exploitations, valeur économique bien entendu. La RSE est et sera désormais pour la coopérative un outil de croissance économique et de dynamique de territoire, mais également un outil d’amélioration de l’attractivité des métiers.

Afin de piloter de manière efficace la démarche RSE, Valfrance a dans un premier temps identifié et priorisé les enjeux pour la coopérative et pour les parties intéressées. Ce travail, dit de matérialité, a permis d’identifier les enjeux prioritaires. «Il y a deux types. Pour les hommes, on va se tourner vers la qualité alimentaire, la santé, la sécurité du consommateur, l’origine France, la qualité de vie, le bien-être au travail, le partage de la valeur et la rémunération juste du producteur. En ce qui concernant la terre, les enjeux vont être la préservation de la biodiversité, la fertilité des sols, la protection de la ressource en eau et la réduction des émissions de gaz à effet de serre», explique Christophe Grison, président de Valfrance.

Plus d’une dizaine de projets

Pour mettre à bien l’ensemble des projets RSE, une équipe est dédiée à la bonne exécution de ces derniers. Une équipe projet composée d’un représentant de chaque service du siège, de l’équipe commerciale, des silos et de l’usine de semences et un administrateur. Chaque RSE est un projet à long terme avec déjà des objectifs en 2020. L’Éco-baguette réduit les impacts environnementaux du champ à l’assiette, l’objectif est de créer une baguette avec des impacts limités dans le cadre du GIE CRC (culture raisonnée contrôlée). Le projet Sis développe les filières sans insecticides de stockage, le but est de valoriser 12.000 t sur ce segment de marché avec la mise en place d’un système de pilotage de la ventilation pour assurer l’aération et le refroidissement pour baisser les températures, ralentissant ou bloquant toute activité des insectes. Paysan et fier de l’être vulgarise l’agriculture pour plus d’accessibilité et de compréhension afin de recréer un lien entre le monde paysan et les riverains. Cela passe par une communication positive sur les silos, engager un dialogue avec la jeune génération… Zéro déchet se déploie en deux projets, le premier, «Terre-Net» consiste à une opération de ramassage des déchets le long des parcelles agricoles, le deuxième «Tri selectif» repose sur l’optimisation du tri au sein du siège, dans les usines de semences et les silos de la coopérative.

Valfrance souhaite redynamiser l’agriculture, apporter l’image positive qui lui est due et prouver l’excellence de la profession.

Chiffres clefs

  • 11 filières tracées déployées au sein de la coopérative.
  • 17.560 ha cultivés sous contrat Agri Confiance Qualité Environnement.
  • 6.000 tonnes de produits issus de l’agriculture biologique.
  • 166 tonnes d’emballages recyclés dans le cadre des collectes Adivalor.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,