L'Oise Agricole 27 août 2020 à 09h00 | Par D.

Corinne Orzechowski, nouvelle et première préfète de l'Oise

Lundi matin, s'est tenue la cérémonie officielle de prise de fonction de Corinne Orzechowski, la nouvelle préfète de l'Oise qui succède à Louis Le Franc. Elle est la première femme à occuper cette fonction dans le département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Corinne Orzechowski est la première  préfète dans l'histoire de l'Oise.
Corinne Orzechowski est la première préfète dans l'histoire de l'Oise. - © D.

«Je suis quelqu'un de direct et il faut que les objectifs avancent rapidement», annonce Corinne Orzechowski, nouvelle préfète de l'Oise. Sous ses traits de femme à poigne et amatrice de tricot, elle accorde une importance primordiale à la cause des femmes mais aussi au bien-être du département. Elle s'est présentée à la presse ce mardi et a annoncé les orientations pour ces prochaines années. Née en 1959 à Lille, Corinne Orzechowki est diplômée de Sciences-Po Grenoble. Elle fait ses premières armes dans l'administration centrale, à la Caisse des dépôts et consignations, puis dans le Génie. Elle intègre la préfectorale, d'abord en tant que sous-préfère, puis préfète. Elle entre pendant de nombreuses années dans le cabinet du ministère des Transports, puis à la SNCF. En tant que préfète, Corinne Orzechowski multiplie ensuite les affectations : Mayenne, Manche, Sarthe et Indre-et-Loire. Avec ce bagage en main, elle compte relever le défi d'un département particulièrement difficile.

Lors de cette conférence de presse, elle a annoncé les mesures de précautions à prendre durant cette période de Covid-19 concernant les annulations d'événements dans le département. «Quand je peux organiser un événement, que toutes les conditions sont réunies, j'organise. Mais pour chacun d'eux, une évaluation du risque sanitaire est nécessaire. Est-il maîtrisable ? À quelles conditions ? S'il n'est pas maîtrisable, on annule.» Dès lors, la Fête à carottes, qui a lieu les 5, 6 et 7 septembre et qui rassemble près de 15.000 personnes a été annulée. Ainsi, elle rappelle l'importance du port du masque, mais aussi le respect des gestes barrières en entreprises. Les prochaines annonces se feront en fonction de l'évolution de l'épidémie.

L'autre cheval de bataille de la préfète, c'est la place de la femme dans la société, mais aussi le renforcement de la sécurité avec la lutte contre les stupéfiants, la radicalisation, l'immigration illégale et la violence faite aux femmes et aux enfants. Que ce soit la mobilité, l'aménagement du territoire, la décentralisation du plan de relance, le canal Seine Nord Europe, et le numérique, Corinne Orzechowski est sur tous les fronts.

Côté ruralité, elle souhaite une cohésion sociale. «Il faut savoir vivre ensemble. L'ADN du territoire est la préservation de notre campagne, de nos traditions et la modernité. On peut relier une partie des problématiques urbaines autour de l'alimentation avec les circuits courts, par exemple. Les objectifs sont de faire avancer les projets de façon équilibrée, acceptables à la fois par les territoires ruraux et répondant aux besoins des urbains. Les énergies renouvelables sont dans la ruralité et elles sont faites pour alimenter les populations. L'autonomie alimentaire est l'un des liens importants qui peut rassembler l'ensemble des personnes.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui