L'Oise Agricole 03 juillet 2020 à 16h00 | Par AJ

Sodiaal joue la transparence

La première coopérative laitière française a publié son «premier rapport annuel intégré (qui) fait la synthèse de l’ensemble des engagements pris par la coopérative Sodiaal et aborde les ambitions et les initiatives de Responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) pour mieux répondre aux attentes en matière d’élevage et de produits», annonce un communiqué de presse du 22 juin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les laits segmentés ont permis une rémunération additionnelle du prix de base du lait de + 1,30 €/1 000 litres pour l’ensemble des adhérents
Les laits segmentés ont permis une rémunération additionnelle du prix de base du lait de + 1,30 €/1 000 litres pour l’ensemble des adhérents - © Agence de presse

La coopérative, qui a collecté 4,7 milliards de litres de lait en 2019 dans 73 départements, y explique poursuivre «sa transformation et sa progression dans la montée en gamme de son mix produit pour mieux valoriser le lait de ses adhérents». Cette stratégie porte sur «le déploiement de projets porteurs de différenciation et créateurs de valeur» (diagnostic carbone, Les Laitiers Responsables, lait bio, lait issu d’animaux nourris sans OGM, développement des AOP...).

«L’ensemble de ces démarches de segmentation soutient notre objectif de revalorisation du prix du lait», explique la coopérative. Justement, côté prix du lait, Sodiaal indique avoir payé ses éleveurs 330 €/1 000 l en 2019, soit une hausse de 7 € par rapport à l’année précédente. «Les laits segmentés ont permis une rémunération additionnelle du prix de base du lait de + 1,30 €/1 000 litres pour l’ensemble des adhérents», se félicite-t-elle.

Un mix produits défavorable

«Cela est, certes, en deçà de nos attentes et d’une partie de notre environnement, ce qui s’explique par la part encore trop faible des produits de grande consommation au sein de notre mix produits (40 %). La revalorisation des tarifs n’a en effet impacté réellement que 40 % de nos volumes de lait. De plus, les hausses de tarifs passées à la grande distribution n’ont finalement atteint que 50 % de la hausse espérée», justifie la coopérative dans son rapport.

En effet, près d’un cinquième du mix produit de la coopérative, soit 800 millions de litres, est aujourd’hui tourné vers des produits dits de «commodités», vendus sur les marchés mondiaux et soumis à une très forte volatilité. L’objectif du plan #value mis en place par Sodiaal est de réduire cette part de produits basiques pour la réorienter vers des productions mieux valorisées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui