L'Oise Agricole 15 octobre 2020 a 09h00 | Par D.

Les élèves se passionnent pour les céréales

Cette année, 378 restaurants scolaires des Hauts-de-France participent à l’animation Graines de Champions. Plus de 37.510 écoliers de 6 à 11 ans découvriront l’univers céréalier pendant une semaine. Et à Laversines dans l’Oise, les élèves ont en pris de la graine.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Cette semaine d’animation a éveillé les sens et la curiosité de nombreux jeunes.
Cette semaine d’animation a éveillé les sens et la curiosité de nombreux jeunes. - © D.

Cette opération nationale gratuite mise en place par Passion Céréales depuis 2018 s’est déroulée entre le 7 septembre et le 17 octobre 2020. «La crise sanitaire a décalé l’événement, prévu en septembre, en octobre. On a dû se réorganiser afin d’être de saison pour les élèves» explique Cécile, responsable du service enfance jeunesse de la municipalité à Laversines. Mais rien empêche les élèves de se prendre au jeu.

L’objectif de Graines de Champions est d’aider les écoliers à mieux connaître les produits de la filière tout en leur faisant découvrir l’origine des aliments présents dans leur assiette : blé dur, blé tendre, maïs et riz. Graines de Champions est un programme impliquant tous les acteurs agissant auprès des enfants : responsables de la restauration, collectivités, chefs, enseignants, animateurs et parents d’élèves.

Avec l’aide d’API restauration, c’était l’occasion pour l’école primaire de Laversines de faire découvrir le monde céréalier aux enfants durant toute une semaine pédagogique. «On a réparti les enfants sous différents choix de menus avant de passer à table. Les menus se déclinaient en trois animations : artistiques avec les graines céréalières, le concours dessin et la découverte sportive (foot, tennis de table et tir à l’arc). Cela a permis de découvrir le monde agricole. On est assez sensible sur les produits que l’on met dans les assiettes des enfants. Qui plus est, avec l’essor du développement durable, cela permet de comprendre le côté local et rural. De plus, c’était étonnant et amusant de voir que les enfants ne savent pas discerner les céréales. Par-là, je parle des Chocapic ou des corn-flakes le matin au petit déjeuner au lieu de connaître le blé, le riz ou le maïs. (rire) Ils sont attirés par le sucre qui accompagnent les céréales (rire)», détaille Cécile.

Pour elle, il y a une éducation à faire au-delà des produits de consommation. Dès lors, plusieurs outils ont été mis en place comme des posters ou des dessins afin de comprendre la période de récolte des céréales, mais aussi les ingrédients de base pour la confection des pâtes. Timidement, Adèle Quaneaux, sept ans, a trouvé cette semaine «rigolote et constructive». «On a personnifié des graines de céréales et on a compris l’intérêt de bien manger et bien bouger» exprime-t-elle.

Comme chaque année, les écoliers participent à un concours national de dessin en associant l’univers des céréales et le sport, à l’occasion des Jeux Olympiques en France de 2024, pour créer un trophée céréalier ! À la clé : des skateboards, des boomerangs et des frisbees pliables pour récompenser les meilleurs dessinateurs en herbe ! «En attendant les résultats, en interne, on a tout de même récompensé certains dessins, mais aussi félicité les gagnants des épreuves sportives», conclut Cécile.

Michèle Crignon, adjointe au maire de Laversines, accorde une importance primordiale à ce genre d’initiative : «on a la chance d’être dans un milieu rural où les agriculteurs sont présents pour nous fournir des produits de qualité et locaux.» ajoute-t-elle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,