L'Oise Agricole 08 octobre 2020 � 16h00 | Par Alice Tarchaoui

Maillage vétérinaire

La nouvelle campagne de prophylaxie va débuter et certains éleveurs n’ont toujours pas retrouvé de vétérinaire sanitaire pour les suivre.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
- © D.

Face à cette situation d’urgence, quelques représentants de la FDSEA, du GDS et des éleveurs de la zone concernée se sont réunis le 30 septembre pour chercher des solutions (rappelons –le, en cas d’absence de prophylaxie annuelle, l’éleveur s’expose à des sanctions pénales et à une suspension de ses qualifications sanitaires lui permettant de vendre ses animaux).

Plusieurs solutions ont donc été proposées, mais cela doit être viable pour le vétérinaire intervenant et l’éleveur doit pouvoir avoir une solution à longue échéance (minimum 10 ans). C’est aussi un problème qui risque de s’intensifier dans les années à venir en cas de retraite, arrêt du rural ou rupture du contrat chez un vétérinaire de cette zone peu desservie…

Pour qu’un cabinet vétérinaire puisse maintenir une clientèle rurale, surtout dans cette zone «blanche» du centre du département l'éleveur doit s'engager avec un vétérinaire sur l'ensemble des activités (mandat sanitaire, urgences et pharmacie) afin de pérenniser la relation éleveur- vétérinaire.

Ces représentants d’éleveurs ont alors étudié en compagnie du Dr Brahim des services de la DDPP, la proposition d’un cabinet vétérinaire rural. Celui-ci accepte de prendre en charge les éleveurs dans cette zone en manque de praticiens. IL propose entre autres de réaliser une tournée hebdomadaire hors urgences.

Ces propositions sont donc en cours d’étude et les éleveurs concernés seront donc conviés prochainement sur le secteur de Clermont pour une réunion d’information à ce sujet.

 

Pour plus d'information vous pouvez contacter le GDS au 03.44.11.44.12

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,